Quelle est l’importance du bilan thermique et quelles sont les démarches à suivre pour le réaliser ?

Actuellement, une bonne isolation thermique est essentielle dans un foyer. Cela permet notamment de gagner en confort et de faire des économies d’énergie considérables sur le long terme, ce qui vous permettra de réduire vos factures. Cependant, avant de vous lancer dans les travaux de rénovation énergétique, il est essentiel d’effectuer un bilan thermique de votre habitat. Cette démarche sert principalement à indiquer les faiblesses énergétiques de ce dernier. De cette façon, vous aurez un aperçu des travaux à effectuer dans le cadre d’une rénovation énergétique. Dans cette optique, cet article aborde les étapes à suivre pour réaliser ce bilan.

Bilan thermique et DPE : la différence

Avant d’aborder la question du bilan thermique, il s’avère crucial de faire la différenciation avec le DPE (Diagnostic de performance énergétique). En réalité, si ce dernier peut être considéré comme un bilan thermique, l’audit thermique du logement s’avère une démarche plus complète.

A voir aussi : Quelle autorisation pour couvrir une terrasse ?

En principe, le DPE du logement est une opération que le propriétaire doit réaliser lorsqu’il met en location ou en vente son bien immobilier. Cela permet d’informer le locataire ou le futur acheteur de la consommation énergétique du logement. Le DPE prend notamment en compte le chauffage, la climatisation et l’eau chaude sanitaire.    

En ce qui concerne le bilan thermique, il s’agit d’une démarche qui permet au propriétaire de connaître l’état de son logement. Ce bilan permet également d’identifier les éléments les plus énergivores afin d’initier les travaux de rénovation énergétique.

A voir aussi : Quand s’arrête l’isolation à 1 euro ?

La réalisation d’un bilan thermique et le budget à prévoir

En général, le bilan thermique n’est pas une démarche obligatoire. Toutefois, il s’agit d’une opération particulièrement avantageuse si vous envisagez des rénovations.

La réalisation du bilan thermique

En soi, vous pouvez réaliser vous-même le bilan thermique de votre logement. Cependant, il est important de noter que sans expertise particulière dans le domaine, il peut s’avérer difficile de tirer les conclusions adéquates. En réalité, le bilan thermique est une opération minutieuse qui nécessite des connaissances spécifiques. Aussi, il est important de solliciter les services d’un thermicien professionnel. En ce sens, vous pouvez visiter le site thermiefrance.com pour davantage d’informations.

En principe, ce dernier dispose d’une méthode de calcul certifiée par le CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment). En ce sens, le bilan thermique se fait généralement en trois étapes. D’abord, le professionnel effectue la prise d’information sur votre habitation, entre l’âge, les matériaux et les équipements. Par la suite, il effectue des études thermiques à partir d’un infrarouge pour détecter les traces de moisissures, les fuites et les mauvaises isolations. Ce n’est qu’après ces étapes qu’il se charge de vérifier les zones les plus gourmandes en énergie du logement.

Le budget à prévoir dans le cadre d’un bilan thermique

En général, le coût relatif à un bilan thermique dépend majoritairement de la surface de logement à diagnostiquer. À cet effet, plus votre habitat est grand, plus les points à vérifier seront nombreux, ce qui fera augmenter le prix de l’audit. En moyenne, il faut prévoir un budget de 500 pour la réalisation de cette opération. Par ailleurs, il s’agit d’un coût que vous pourrez facilement amortir avec les économies que vous ferez par la suite.

L’importance de réaliser un bilan thermique

En principe, le bilan thermique est effectué en amont des travaux de rénovation énergétique. Il se caractérise notamment par la prise de nombreuses mesures dans l’ensemble du logement. Cela permettra d’identifier les éventuelles déperditions thermiques et de vérifier la consommation d’énergie générale.

La vérification de l’isolation du logement

L’un des objectifs du bilan thermique est l’identification des déperditions de chaleur. La vérification se fait au niveau des ouvertures, des matériaux et du système de ventilation. Plus précisément, la toiture, l’orientation du logement, les matériaux de construction, le type de vitrage et de sol sont les principaux concernés.

La vérification des installations

La vérification des divers équipements existants dans le logement s’avère particulièrement importante. En effet, l’analyse des installations permet d’avoir un aperçu de la consommation énergétique au sein du foyer. En ce sens, le bilan thermique peut recommander au propriétaire d’opter pour un système de chauffage ou de ventilation plus performant. De cette façon, vous pourrez gagner en confort et faire des économies sur vos factures d’énergie.

En somme, le bilan thermique permet de choisir précisément les types de travaux à réaliser lors de la rénovation. Entre l’isolation des murs, des sols et de la toiture, ce bilan permet également de choisir le matériau adapté à la construction. Vous pourrez ainsi effectuer des travaux conformes à la réglementation thermique en vigueur.

ARTICLES LIÉS