Termites volants : des fourmis volantes ?

Les fourmis volantes, comme les termites volants, sont en capacité de voler. Leur physionomie est si proche de celle des termites volants qu’il est courant de confondre ces deux espèces. En revanche, quelques indices nous permettent de les distinguer. Dans cet article, nous vous présentons les différences entre ces deux espèces et les bonnes astuces pour s’en débarrasser.

Quelle est la différence entre les fourmis volantes et les termites volants ?

Les vols des deux insectes sont similaires, ainsi que leur corpulence, À l’œil nu, comme en vol, ils sont difficiles à distinguer les uns des autres, néanmoins, de nombreuses caractéristiques les opposent si l’on regarde de plus près.

A lire également : Comment choisir son mobilier de jardin ?

Qu’est-ce qu’un termite volant ?

Les termites ailés ont des divergences avec les fourmis, en effet, vous constaterez que les termites affluent en mars et avril, et qu’ils ont quatre ailes de même longueur. De plus, les antennes des termites volants sont droites au contraire des fourmis volantes.

Les colonies de termites sont divisées en 3 groupes appelés castes. Chaque caste joue un rôle spécifique dans la colonie. Les trois castes des colonies de termites sont :

A découvrir également : Porte de garage coulissante en alu : pourquoi est-ce un bon choix ?

  • Les ouvriers : ceux-ci apportent les nutriments à la colonie
  • Les soldats : ils défendent la colonie des menaces extérieures, comme les êtres humains ou les êtres vivants de la nature
  • Le roi et la reine (termites ailés) : se consacre à la reproduction, et donc la multiplication de leur colonie

Uniquement, les termites ailés ont des ailes pour voler. Ils sont donc les seuls sexuellement évolués et les futurs rois et reines des colonies. Les schémas de vol et les habitudes des termites sont appelés essaims.

Qu’est-ce qu’une fourmi volante ?

Les fourmis volantes, en revanche, sont plus susceptibles d’apparaître à la fin du printemps et au début de l’été. 

Les fourmis volantes ont des antennes coudées, elles ont comme les termites ailés, quatre ailes, toutefois elles ne sont pas toutes égales comme celles des termites, en effet, deux des leurs sont plus longues. Pour finir, les fourmis ont la même taille qu’une guêpe. 

Vous pouvez également faire la distinction entre les termites ailés et les fourmis volantes en regardant avec attention leur taille étroite parmi les fourmis.

​​Les fourmis ailées, souvent appelées volantes, sont des insectes poussins dans les colonies de fourmis. Comme les termites volants, ce sont des mâles et des femelles fertiles de leur colonie qui sont les moteurs de celle-ci. En effet, car leur seul but est de se reproduire dans les airs et de commencer de nouvelles colonies.

Comment se défaire des termites volants ?

Divers insectes peuvent envahir votre maison, mais les termites sont les plus nuisibles. Les termites peuvent facilement pénétrer l’isolant et fournir une entrée au bâtiment lorsque les murs et les planchers isolés ne deviennent pas des barrières anti-termites.

Quels sont les signes d’infestation de termites volants ?

Les termites et les fourmis volantes ont tendance à être confondus, ce qui n’est pas étonnant à la vue de leurs nombreuses similitudes. En revanche, vous pouvez facilement faire la distinction et constater par quel insecte vous êtes infecté, si vous avez ces changements soudains dans votre maison, il y a des risques que vous soyez envahi de termites volants :

  • Des sons semblables au papier au contact du bois
  • Vos portes et fenêtres résistantes
  • Galeries dans le bois
  • Excréments de termites

Celles-ci consomment jusqu’à 5 g de bois par jour, leurs actions se font discrètement, elles peuvent donc rester dans votre maison durant des années et provoquer des dommages irréversibles et très dangereux, comme des effondrements.

Quels sont les traitements contre les termites volants ?

Vous trouverez potentiellement de multiples traitements sur le marché pour vaincre les termites. En effet, il y en a de multiples et de diverses façons :

  • Des traitements chimiques comme des vaporisateurs à moustique
  • Des traitements par pièges, notamment par électricité
  • Des traitements par de l’air chaud 
  • Des traitements par des ondes
  • Des traitements par nématodes 

Ces traitements sont efficaces à 100 % et sont assurés non toxiques pour la personne qui l’utilise.

ARTICLES LIÉS