Quelle autorisation pour couvrir une terrasse ?

Mis à jour le 01/04/2019

Avez-vous besoin d’un permis de construire pour installer une terrasse  ? Le permis de construire est-il obligatoire pour la construction d’une terrasse  ? Quelles sont les mesures administratives à prendre pour faire une terrasse ? Si vous envisagez de construire une terrasse, il est d’abord nécessaire de bien définir votre projet afin de se conformer à la réglementation en vigueur, notamment vis-à-vis de votre commune. En effet, vous devrez peut-être déposer une demande d’autorisation de travail ou d’un permis de construire auprès de votre mairie afin de valider votre projet de construction. Voici un guide des règlements pour la construction d’une terrasse et des formalités et procédures à suivre avant de commencer les travaux. Tout sur la permis de construire pour une terrasse .

A lire aussi : La quincaillerie en ligne est idéale pour les chantiers du bâtiment

Résumé de l’article

  • Réglementation pour la construction d’une terrasse
    • Pas de déclaration administrative pour la terrasse
    • Pré-déclaration des travaux pour la terrasse
    • Permis de construire pour terrasse
  • Formalités administratives selon le type de terrasse
  • Soumettre une déclaration préalable de travail pour la terrasse
  • Demander une terrasse de permis de construire

Règlement pour la construction d’une terrasse

A voir aussi : Rénovation de la toiture : tout savoir sur l’avancée de toit

Les travaux de construction ou d’extension nécessitent le plus souvent l’autorisation de l’hôtel de ville. Dans le cas de l’installation d’un nouveau pont en bois ou en béton, les étapes et Les autorisations administratives diffèrent selon le type de terrasses , sa surface au sol et son emprise sur le sol. Les permis vont de la simple déclaration des travaux à l’obtention d’un permis de construire pour les terrasses les plus complexes ou les plus importantes.

Les terrasses nécessitant une élévation supérieure à 60 cm sont soumises à une déclaration préalable ou à un permis de construire, selon la surface à créer. Dans tous les cas, il est préférable de consulter le département d’urbanisme avant de commencer votre travail. Le procédures sont différentes en fonction de l’autorisation délivrée par la mairie , demande de permis de travail ou de construction.

Dans quels cas devons-nous faire des demandes administratives ? Quelles sont les règles pour la construction d’une terrasse ? Une demande de travail ou un permis de construire devrait-elle être déposée ? Voici les différents formalités et autorisations requises selon le type de terrasse à atteindre.

Pas de déclaration administrative pour la terrasse

Il est possible de faire un bois ou pont en béton sans effectuer aucune étape ou déclaration à la mairie. Dans certains cas, il n’est pas nécessaire de faire une déclaration préalable de travail ou une demande de permis de construire. C’est le cas de la construction d’une terrasse non couverte et de plain-pied placée directement sur le sol ou légèrement surélevée. En fait, ce type de terrasse n’est pas fermé ou couvert, ce type de terrasse n’est pas compté dans le calcul de la surface de plancher. Indépendamment de ses dimensions ou s’il s’agit d’un pont construit en béton ou en bois.

Par conséquent, si vous construisez une terrasse de plain-pied, c’est-à-dire pas surélevée ou très basse surélevée, ou s’il s’agit d’un toit ou d’une terrasse de garage, aucune étape spéciale n’est requise. Cependant, vous devez respecter les règles d’urbanisme appliquées dans votre municipalité. Il est nécessaire de se renseigner à la mairie sur les règlements d’urbanisme en vigueur pour vous assurer que votre livre respectera le Plan Local de l’Urbanisme (PLUS).

Avez-vous besoin d’un permis de construire pour réaliser un pont en béton ? Le guide de la législation et de la réglementation pour créer un pont concret. Procédures administratives pour la création d’une terrasse de plain-pied et d’une terrasse en béton surélevé.

Pré-déclaration des travaux pour la terrasse

Devrait-on déposer une déclaration de travail pour une terrasse  ? Certains projets de construction de terrasses font l’objet d’une déclaration préalable de travaux basée principalement sur deux critères : la superficie au sol et l’emprise du sol. Ce site peut donc exiger des formalités administratives à la mairie pour déposer une déclaration préalable des travaux.

Une déclaration préalable à l’hôtel de ville est requise si votre terrasse a une couverture, telle qu’une auvent ou un toit, et emprise au sol entre 5m2 et 20m2 . Par exemple, vous devrez soumettre une demande de travaux pour la construction d’un pont sur pilotis avec une emprise sur le sol de moins de 20m2. La déclaration préalable des travaux est rendue obligatoire en fonction du droit de passage au sol et non de la surface de la terrasse en bois ou en béton.

C’est donc l’élévation de la terrasse, et non sa surface au sol, qui impose donc ces formalités administratives. Il est à noter que si vous faites votre terrasse sous un abri existant, aucune déclaration préalable des travaux n’est requise parce que la terrasse n’aura aucune incidence sur l’emprise sur le sol dans ce cas. Vous pouvez faire construire votre terrasse par un professionnel sans attendre. N’hésitez pas à consulter le prix des terrasses en bois et le prix des terrasses en béton.

Permis de construire pour terrasse

Devrions-nous demander un permis de construire pour une terrasse  ? Avant de commencer les travaux sur la terrasse, la législation peut vous obliger à obtenir un permis de construire. L’obtention d’un permis de construire pour une terrasse nécessite une certaine période de temps, il est donc nécessaire pour fournir cette formalité administrative.

Mais pas tous les types de terrasses nécessitent un permis de construire . Vous devez demander un permis de construire si votre terrasse avec auvent ou toit a une emprise au sol supérieure à 20m2. De même, lors de la construction d’une terrasse surélevée, il peut s’agir d’une terrasse de plain-pied avec rez-de-chaussée mais surélevée par rapport au jardin, il est nécessaire de déposer un permis de construire si l’emprise sur le sol est supérieure à 20m2.

Enfin, si la terrasse est un balcon, elle exigera également un permis de construire car tous les balcons sont soumis à autorisation à condition qu’ils modifient profondément l’aspect extérieur du bâtiment.

Formalités administratives selon le type de terrasse

La création d’un pont en bois ou en béton vous permet de profiter d’un espace extérieur supplémentaire. Cela vous permet d’agrandir votre habitat à l’extérieur. Selon la configuration de votre maison, vous peut choisir de construire plusieurs types de terrasse  : une terrasse attenante à votre maison (terrasse de plain-pied), une terrasse sur pilotis (terrasse suspendue), un balcon terrasse (terrasse à l’étage ou surélevé) ou une terrasse sur le toit.

Ces différents types de terrasses à construire imposent des règles et des formalités différentes. Les règlements sur la construction d’une terrasse diffèrent selon le type de projet à construire. Voici les formalités administratives à accomplir selon le type de terrasse  :

  • La terrasse non couverte de plain-pied avec le sol n’impose aucune formalité administrative.
  • La terrasse de plain-pied avec le sol et couverte d’un auvent ou d’un toit impose une déclaration de travaux ou un permis de construire selon l’emprises au sol.
  • La terrasse surélevée, comme les terrasses surplombées ou les terrasses à l’étage, nécessite un permis de construire. Sauf pour la construction d’un pont sur pilotis avec un emprise au sol inférieure à 20m2, seule une déclaration de travail est requise.
  • La toiture terrasse est un cas particulier car la réglementation n’impose aucune mesure administrative mais il est essentiel de contacter votre mairie pour vérifier que les travaux sont conformes au PLU,…

Le la réglementation pour la création d’une terrasse varie en fonction du droit de passage sur le terrain de votre projet. Si des fondations sont nécessaires pour stabiliser la terrasse, ce qui est le cas avec des terrasses sur pilotis ou des terrasses surélevées, un permis de construire sera certainement requis. Pour avoir des informations supplémentaires sur le permis de construire pour la terrasse, il est conseillé d’aller à l’hôtel de ville. Nous allons maintenant expliquer en détail les différences entre une prédéclaration et un permis de construire.

Quels sont les règlements pour la construction d’une terrasse ? Quelles formalités administratives remplissent pour faire votre terrasse ? Toutes les étapes nécessaires pour construire sa terrasse sur un seul niveau, surélevée, sur pilotis ou même couverte.

Soumettre une déclaration préalable de travail pour la terrasse

Comment faire une déclaration préliminaire des travaux pour la terrasse  ? Pour faire votre déclaration préalable des travaux de terrasse, vous devez d’abord déclarer votre projet en mairie en suivant une approche précise. Pour faire une déclaration des travaux de terrasse, vous devez suivre les formalités administratives suivantes :

  1. Vous devez commencer par remplir le formulaire suivant : Cerfa n°13703*04 relatif aux étapes relatives à la réalisation de travaux de construction et de travaux non soumis a permis de construire sur une maison individuelle et/ou ses annexes.
  2. Vous devez ensuite envoyer votre dossier en 2 exemplaires par lettre recommandée avec avis de réception ou le déposer à l’hôtel de ville de la municipalité où se trouve le terrain. La mairie vous délivre ensuite un reçu avec un numéro d’enregistrement qui mentionne la date à partir de laquelle le travail peut commencer en l’absence d’opposition du service d’instructeur.
  3. La période d’essai est généralement d’un mois à compter de la date de dépôt de la demande. Un extrait de la déclaration précisant les caractéristiques essentielles du projet doit être affiché à la mairie dans les 15 jours suivant son dépôt, pendant toute la durée de l’instruction.
  4. En cas d’acceptation, vous avez un délai de 2 ans à compter de la date d’obtention pour commencer le travail. Après cette période, elle n’est plus valide.

Une fois les travaux commencés, ils ne doivent pas être interrompus pendant plus d’un an. Toutefois, ils peuvent être échelonnés à condition que chaque interruption soit inférieure à un an et que le travail effectué d’une année à l’autre soit suffisamment significatif et significatif.

Si vous ne pouvez pas commencer votre travail dans les deux ans ou si vous prévoyez arrêter le projet pendant plus d’un an, vous devez demander une prolongation de votre déclaration préalable d’un an. Cette demande doit être adressée à la mairie et doit être effectué 2 mois avant l’expiration de la période de validité de votre déclaration initiale préalable.

Cependant, lorsqu’un déclaration préalable pour votre terrasse a été refusée , vous devez demander à la mairie de revoir sa position dans les 2 mois suivant le refus, par lettre recommandée avec avis de réception.

Si cette tentative échoue, vous disposez de 2 mois à compter de la notification du refus de demander au tribunal administratif par lettre recommandée avec avis de réception, précisant clairement les raisons qui vous permettent de justifier votre droit d’obtenir une déclaration préalable.

D’autre part, la décision de la mairie ne peut donner lieu à la délivrance d’un document écrit après la période d’enquête d’un mois et l’absence d’opposition à la fin de ce délai constitue une décision tacite de ne pas s’opposer à la réalisation de votre projet. Dans ce cas, un certificat de non-opposition à une déclaration préalable peut être délivré sur simple demande au Hôtel de ville.

Demander une terrasse de permis de construire

Si votre terrasse impose la délivrance d’un permis de construire , vous devez savoir que ces étapes sont plus complexes et, surtout, plus longues. Comment faire une demande de permis de construire pour une terrasse ? Nous détaillerons les différentes étapes pour obtenir un permis de construire en mairie pour la réalisation de votre terrasse.

Votre demande de permis de construire doit être remplie en suivant les procédures suivantes :

  1. Vous devez commencer par remplir le formulaire suivant : cerfa n°13406*04, lorsqu’il s’agit d’une maison individuelle et/ou de ses annexes.
  2. Votre dossier doit être envoyé en 4 exemplaires, par lettre recommandée avec avis de réception, ou déposé à l’hôtel de ville de la municipalité où se trouve le terrain à construire.
  3. L’hôtel de ville délivre un récépissé comprenant un numéro d’enregistrement indiquant le point de départ de la date à partir de laquelle les travaux peuvent commencer en l’absence d’opposition du service instructeur.
  4. Dans les 15 jours suivant le dépôt du dossier et tout au long de l’enquête, un avis de demande de permis précisant les caractéristiques essentielles du projet doit être affiché à l’hôtel de ville.

Une fois la demande de permis de construire déposée, il n’est toujours pas possible de commencer à travailler sur votre terrasse. Il est obligatoire d’attendre l’acceptation et le délivrance du permis de construire par la mairie pour démarrer le chantier. Sinon, le non-respect peut entraîner des sanctions telles que le refus du permis, une amende ou même la destruction de votre terrasse. Le temps d’instruction est généralement :

  • 2 mois pour une maison individuelle et/ou ses annexes.
  • 3 mois dans d’autres cas.

En cas d’acceptation, la décision de la mairie prend la forme d’un règlement municipal. Cette décision vous est envoyée par lettre recommandée avec avis de réception ou par e-mail. Cependant, dans le cas de refus, vous pouvez demander à la mairie de revoir sa position dans les deux mois après le refus, par lettre recommandée avec avis de réception.

La décision de la mairie ne peut pas non plus donner lieu à une réponse écrite à la fin de la période d’enquête. Cela indique, en principe, qu’il ne s’oppose pas au projet tel que décrit dans la demande de permis de construire. Vous avez toujours intérêt à demander à la mairie un certificat attestant de son manque d’opposition à la construction de votre terrasse extérieure .

ARTICLES LIÉS