Les aides à la rénovation énergétique que vous devez connaître

Vous voulez vivre dans un logement plus confortable et plus performant énergétiquement parlant ? Vous pouvez faire l’achat d’un logement répondant aux dernières normes énergétiques, certes. Il est également possible de faire des travaux d’amélioration énergétique. Dans les deux cas, le projet coûte un maximum d’argent. Heureusement, votre foyer n’est pas censé supporter ces grosses charges. Vous pouvez compter sur une poignée d’aides financières pour cela.

Les aides et les accompagnements pour un projet de rénovation énergétique

A lire en complément : Quels sont les bénéfices qu’offre l’achat d’un nettoyeur haute pression ?

Le Gouvernement français veut poursuivre les efforts effectués jusque-là dans son programme de transition énergétique globale. Plusieurs aides financières sont prévues pour aider tous les ménages français à rendre leur logement plus confortable et respectueux de l’environnement. Ces aides s’accordent bien sûr en répondant à des critères et conditions bien définis.

On compte au moins 10 aides financières s’adressant à différents profils de foyers. Les conditions d’éligibilité ainsi que les montants maximaux permis sont autant de critères à prendre en compte. Certaines aides ne sont pas cumulables, le foyer doit ainsi choisir l’aide la plus avantageuse. Le calcul du montant ainsi que la fiscalité associée à ces aides sont autant d’éléments à prendre en compte.

Lire également : Installer un poêle à bois : les avantages

Des travaux de rénovation de l’isolation sont-ils à prioriser par rapport à la rénovation du chauffage ? Ou avez-vous droit de faire les deux en même temps ? Par quel appareil devez-vous remplacer votre vieille chaudière ou quel gain énergétique exactement permettent vos travaux de rénovation ? Bref, la première aide dont vous avez besoin c’est l’accompagnement d’un professionnel. Pour des aides et accompagnements techniques gratuits, vous pouvez vous rapprocher d’un conseiller Faire.

Les aides financières gérées par l’Anah

Dès qu’il est question d’aides financières à la rénovation énergétique, ce sont les aides fournies par l’ANAH qui arrivent en tête de liste. MaPrimeRénov’ est sûrement l’aide que l’on associe le plus à la rénovation des maisons et des appartements. Il s’agit d’une aide qui permet à tous les foyers, aux copropriétés ainsi qu’aux propriétaires bailleurs de financer des travaux de rénovation.

Chaque foyer n’aura pas droit au même montant de la prime MaPrimeRénov’ pour la simple raison qu’il est calculé en fonction du revenu. L’effectif des membres de la famille ainsi que le gain écologique des travaux sont également pris en compte. L’Anah a mis en place 4 catégories de foyers selon le plafond de leur revenu. Retrouvez ici les détails sur les conditions pour profiter de Ma Prime Renov.

Une autre prime Anah non-cumulable avec MaPrimeRénov’

Sachez qu’en dehors de Ma Prime Rénov, il y a également le programme « Habiter mieux Sérénité ». Il s’agit d’une aide financière s’adressant aux foyers aux revenus les plus modestes. Outre cette condition sur les revenus, il y a également le fait que la maison doit avoir été construite depuis plus de 15 ans. Le montant maximal de l’aide est de 18 000 euros.

MaPrimeRénov Sérénité 2022

Le gouvernement a annoncé certaines nouveautés à venir concernant les aides financières à la rénovation. C’est en l’occurrence le cas de France Rénov’ qui sera la nouvelle plateforme web unique réunissant les ressources de l’Anah et de FAIRE. En outre, la mise en place d’une nouvelle aide au nom de MaPrimeRénov Sérénité a été annoncée. C’est une aide qui s’adresse aux 4.8 millions de foyers répertoriés comme étant des « Passoires thermiques ».

Deux aides qui prennent fin le 31 décembre 2021

Selon le site du service public, l’éco-prêt à taux zéro PTZ et le Coup de pouce économie d’énergie sont ouverts jusqu’à la fin de cette année. Si vous voulez bénéficier de ces aides, il convient alors de monter votre dossier avant cette date. Le PTZ est une aide qui s’adresse à tous les foyers français et certaines sociétés civiles. Le PTZ permet à l’intéressé de bénéficier d’un prêt sans taux d’intérêt. Le plafond du prêt ne doit pas excéder 30 000 euros.

Quant au dispositif Coup de pouce économies d’énergie, il s’agit de primes pour la rénovation du chauffage ou de l’isolation. Le calcul des primes se fait sur la base des revenus de chaque ménage. Ce dispositif est mis en place en partenariat avec les entreprises fournisseurs d’énergie. Si ce dispositif est censé prendre fin cette année, une autre aide subsistera : les CEE. Par ailleurs, le dispositif coup de pouce n’est pas compatible avec les CEE.

Le chèque énergie et les CEE

Le chèque énergie est une aide accordée par l’Etat aux foyers modestes. C’est l’administration fiscale qui détermine et établit la liste des foyers pouvant bénéficier de cette aide. Si le chèque énergie est principalement destiné au paiement de factures d’énergie, elle peut également être utilisée pour des rénovations. C’est par exemple le cas des rénovations de fenêtres et d’isolation.

Les certificats d’économies d’énergie ou CEE sont des aides octroyées par les opérateurs du domaine de l’énergie comme EDF, Total ou encore Engie. Les aides ne sont pas toujours financières, il peut s’agir de conseils techniques ou de diagnostic. L’aide peut également prendre la forme d’une mise en contact avec des techniciens RGE. Dans certaines conditions, l’intéressé peut profiter d’un prêt à taux réduit, de remises ou de bons d’achat.

Les réductions fiscales liées à la rénovation énergétique

Tous les travaux de rénovation peuvent ne pas être concernés, mais généralement, les travaux de rénovation énergétique sont éligibles à la TVA 5.5%. Cette réduction de la TVA est cumulable avec la grande majorité des aides financières citées jusqu’ici. Les travaux de rénovation énergétique peuvent également ouvrir à d’autres avantages fiscaux. Il s’agit de l’exonération de taxe foncier. Cette exonération est accordée par un département ou une commune spécifique.

L’exonération de taxe foncière concerne généralement les maisons et les logements anciens construits avant 1989 et 2009. Les conditions d’octroi sont définies par chaque collectivité. Pour avoir de plus amples informations sur ce type d’aides locales, vous pouvez vous informer sur le site d’ANIL. Enfin, notez que vous pouvez également profiter d’une réduction d’impôt sur le revenu dans le cadre du dispositif Denormandie. Ce dispositif concerne les achats de logements dans le but de les rénover.

ARTICLES LIÉS