Résidence de tourisme, de l’utile à l’agréable

Une résidence de tourisme est pour le propriétaire du logement, un moyen de s’offrir un placement rentable et à la fois d’avoir un hébergement pendant les vacances. Afin d’assurer la bonne tenue de la résidence et de trouver des locataires, un gestionnaire de résidence de tourisme est un allié incontournable pour en prendre soin. Pour le choisir, cela exige une certaine vigilance de la part du propriétaire.

La résidence de tourisme, qu’est-ce que c’est ?

Une résidence de tourisme est un logement qui fait l’objet d’une exploitation permanente ou saisonnière selon les accords établis entre le propriétaire de l’établissement et le gérant. L’ensemble doit être composé d’un aménagement homogène de chambre ou de type appartement meublé. Leur particularité ? C’est que le logement sera offert en location pour une occupation à la journée à des vacanciers, des travailleurs en déplacement professionnel.
D’un autre côté, le propriétaire des lieux a le droit d’occuper le logement durant les vacances. Ce type de résidence est doté de tous les équipements sanitaires ainsi que de services communs pour garantir un confort de vie optimal. En tant que résidence de tourisme, l’habitation est ainsi gérée par une personne physique ou morale.

Lire également : Surveiller sa maison pendant son absence, comment faire ?

Le rôle du gestionnaire

Le gestionnaire, comme son nom l’indique, aura pour fonction de trouver des locataires pour occuper la résidence pour quelques jours ou au mois selon les besoins du client. Le gestionnaire aura également pour charge de gérer toutes les activités quotidiennes et d’assurer les rouages administratifs et financiers. En France, il existe différents gestionnaires de résidence de tourisme expérimenté et réglementé, toutefois, le propriétaire peut faire appel à un particulier.

Rappel sur les règles

Selon la loi du 10 juillet 1965, le règlement de copropriété, chaque copropriétaire dispose d’une partie privative dont il use et jouit à volonté selon ses besoins. Toutefois, il doit faire attention de ne pas porter atteinte aux droits des autres locataires mais également à la destination de la résidence.

A lire en complément : Problème de fuite d’eau à la maison : ce qu’il faut faire avant de contacter un plombier à Paris