Guide de l’isolation à la Réunion

Située dans l’océan Indien, la Réunion fait partie des départements français sensibilisée par la rénovation énergétique.

Depuis quelques années, elle propose continuellement différentes méthodes pour diminuer la consommation en énergie et atteindre l’objectif qui est la diminution de la consommation énergétique à 50 % en 2050.

A découvrir également : Comment se loger lorsqu’on est étudiant ?

Parmi ces stratégies énergétiques figure l’isolation. Mais qu’est ce-que l’on sait réellement de l’isolation sur l’île de la Réunion ?

Pourquoi l’île de La Réunion se focalise-t-elle sur l’isolation ?

A découvrir également : Ce qu’il faut savoir sur la viabilisation d’un terrain

  • Les conditions géographiques

L’île de la Réunion se situe dans l’océan Indien et présente un climat chaud et tropical. De par ces conditions, le département est en proie à des vagues de chaleurs.

Sous l’influence des changements climatiques occasionnés par la production abusive d’énergie carbone, les périodes caniculaires s’avèrent à un moment donné insupportables.

Les autorités ont décidé de venir à la rescousse des habitants en leur proposant des solutions adaptées. Ce qui n’est ni plus ni moins que l’isolation.

Ces alternatives incombent à la fois l’amélioration du confort optimal des réunionnais et la réduction du recours aux appareils électriques qui, apportent de la fraîcheur certes, mais incitent à l’utilisation davantage d’électricité.

Ce qui aboutit à la consommation abusive d’énergies polluantes et augmente la quantité de résidus toxiques rejetés dans l’atmosphère.

À titre de rappel, l’isolation est un processus pour limiter le transfert de chaleur venant d’une zone froide vers une zone chaude.

Le but de ce mécanisme est simple : rendre un endroit, frais pendant les périodes caniculaires et apporter de la chaleur dans le lieu au cours des périodes plus froides.

  • Les risques de condensation

Avec son climat à la fois chaud, tropical et humide, la Réunion présente aussi bien un taux d’humidité très élevé qu’une température culminante.

Ces éléments sont alors à l’origine de la condensation qui sévit dans de nombreuses maisons de l’île.

Ce phénomène lié à la profusion d’humidité engendre la prolifération de bactéries également.

Ces risques sont surtout redoutés au sein des foyers vivant dans une précarité énergétique extrême. Autrement dit, des foyers ayant des revenus très modestes et dont les conditions de vie et d’énergie sont très médiocres.

Pour remédier à ces incidents, les acteurs socio-économiques ont établis des solutions visant à mieux gérer l’échange de chaleur et de fraîcheur entre les zones froides et chaudes.

Ce faisant, la chaleur devra être bien stockée pour mieux se libérer au cours des saisons fraîches. Tandis que la fraîcheur devra être bien conservée afin de mieux s’évaporer au cours des périodes de canicule.

À ce stade, la plupart des réunionnais éviteront de contracter des pathologies saisonnières liées aux variations de température. D’où la mise en place du mécanisme d’isolation dans l’état insulaire.

  • Une autre origine de la condensation sur l’île de la Réunion

À titre de rappel, la condensation est un phénomène se traduisant par la formation de liquide à partir du refroidissement de l’air. Ce processus entraîne alors la formation de l’humidité et provoque la prolifération de bactéries.

À la suite de quelques recherches, on a recensé différentes maisons exposées à une forte condensation dans les communes de Saint-Benoît, de Saint-André et de la Plaine des Cafres.

Hormis les raisons climatiques, ces maisons sont exposées à une importante condensation à la suite du passage d’intempéries comme les fortes averses.

Lhumidité c’est accumulé dans les ponts thermiques et ont engendré une condensation. À la suite d’une série d’analyses, les experts affirment que ces habitats n’ont pas été bien isolés.

À cet effet, les responsables invitent vivement les habitants à ne faire appel qu’à des spécialistes qualifiés dans l’isolation thermique la Réunion.

  • Les impositions de la règlementation

Les lois régissant les situations énergétiques sur l’île de la Réunion sont gérées par la RTAA DOM (Règlementation Thermique Acoustique et Aération propre aux Départements d’Outre-Mer).

Chaque décision au sujet de la gestion énergétique est prise en fonction des conditions ou des variations climatiques sur l’île.

Depuis plusieurs années, cet organisme se focalise promptement sur l’isolation car il voit en ce paramètre une solution pour valoriser ses principes.

Rappelons que les fondements de cet organisme sont les suivants :

  • Amélioration de la performance énergétique des bâtiments réunionnais
  • Limitation de la consommation énergétique des bâtiments
  • Affinement du confort hygrothermique des foyers
  • Contribution à la qualité de l’air intérieur des logements
  • Protection de la santé des habitants
  • Porter garant des conditions de confort, acoustique et hygrothermiques, minimales.

Quelles sont les différentes techniques d’isolation sur l’île de la Réunion ?

  • Isolation thermique

La mise en place d’une isolation thermique digne de ce nom implique le choix de matériaux adaptés, la prise en compte de l’étanchéité et la sélection de techniques de mise en œuvre.

En guise de matériaux adaptés ou d’isolants, la laine minérale est la plus utilisée. En particulier dans le cadre de l’isolation en intérieur sur l’île de la Réunion.

Les spécialistes de l’isolation sur l’île en font fréquemment usage dans le cadre de l’isolation des combles à un euro

Comprenant que les combles et la toiture sont de vraies sources de déperditions thermiques, les autorités locales font de l’isolation de ces caves une priorité absolue.

D’autres composants sont également utilisés à savoir le polystyrène, le polyuréthane ou bien l’ouate de cellulose.

De par leurs compositions, chacun de ces éléments a la possibilité de contenir la chaleur et la fraîcheur et de les libérer automatiquement pendant les saisons torrides.

  • Isolation thermique

Sur l’île de la Réunion, le taux d’ensoleillement est très élevé au même titre que le climat et la température.

Les responsables énergétiques ainsi que les acteurs de développement socio-économique prévoient de réduire les apports solaires et de se protéger de la chaleur en limitant les transferts thermiques à travers les parois.

Ils proposent aussi de favoriser le flux d’air afin d’évacuer l’excès de chaleur. Pour ce faire, ils recommandent de protéger l’enveloppe du bâtiment contre les rayonnements solaires tout en favorisant la ventilation naturelle. De ce fait, ils conseillent l’usage de tout type de protections solaires.

Les aides mises en place pour accéder à l’isolation sur l’île de la Réunion ?

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est l’une des subventions énergétiques les plus en vogue sur l’île de la Réunion.

Il permet de financer les travaux de rénovation énergétique des logements. Ce prêt peut être accordé au propriétaire bailleur ou occupant d’un logement existant et au syndicat de copropriétaires.

Dans les DOM, les travaux financés par le dispositif doivent concerner les logements dont le permis de construire a été déposé avant le 1er mai 2010.

Depuis le 1er Janvier 2016,  afin de bénéficier de ces aides financières, les travaux doivent respecter des caractéristiques et des critères de performances minimales.

Il faut faire appel à des professionnels qualifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour installer et facturer les équipements, sous peine de non-éligibilité des travaux.

ARTICLES LIÉS