Comment savoir si votre air intérieur est pollué ?

Contrairement à la pollution de l’air extérieur, qui est plus médiatisée, la pollution de l’air intérieur n’était pas connue jusqu’au début des années 2000. Pourtant, les gens passent environ 90 % de leur journée dans des endroits clos, tels que les logements, les lieux de travail, les bâtiments publics et les transports, où ils sont exposés à de divers polluants. Découvrez dans cet article comment savoir que votre intérieur est pollué.

Comprenez les sources courantes de pollution de l’air intérieur

Les polluants de l’air intérieur sont l’ensemble des polluants qui se trouvent dans l’air d’un endroit clos, que la source soit endogène ou extérieure. Les polluants de l’air intérieur sont principalement :

A lire également : Isolation Velux et fenêtre de toit : astuces pour une étanchéité parfaite

  • Les polluants chimiques : composés organiques volatils, oxydes d’azote, monoxyde de carbone, phtalates, pesticides, etc.
  • Les polluants biologiques : moisissures, allergènes d’animaux domestiques, de pollen, d’acariens, de blattes…
  • Les particules et fibres : amiante, particules inertes, etc.

Ces polluants proviennent de diverses sources telles que les éléments de construction, le mobilier, les appareils de chauffage (chauffe-eau, poêle, chaudière, etc.), les produits d’entretien, les insecticides, les biens de consommation, le transfert de la pollution extérieure, mais varient aussi en fonction des habitudes de vie (tabagisme, animaux domestiques, etc.).pollution air intérieur

Les meilleurs instruments pour mesurer la qualité de l’air

Pour mesurer la qualité de l’air dans votre intérieur, vous pouvez choisir parmi différents outils. Et l’un des plus connus est le capteur de qualité d’air. Comme vous pouvez le voir sur Airqualitae, il s’agit d’un dispositif qui évalue la qualité de l’air intérieur en détectant la présence de gaz et de particules (solides et liquides) potentiellement nocifs. Il comporte de multiples capteurs conçus pour la détection de différents types de polluants.

A voir aussi : Quelle menuiserie choisir pour ses fenêtres ?

mesurer qualité air

Le capteur électrochimique est chargé d’identifier les niveaux d’oxygène ainsi que la présence de gaz toxiques grâce à des électrodes qui estiment la concentration. Concernant le détecteur de particules, il décèle la poussière, le pollen et les moisissures grâce à un laser qui se trouve à l’intérieur du capteur. L’intensité et la portée du faisceau permettent au capteur de définir l’accumulation de particules dans votre intérieur. Le moniteur affiche la qualité actuelle de l’air intérieur. Certains disposent d’un code couleur ou de numéros pour indiquer le degré de danger.

Quelles mesures prendre pour purifier l’air ?

La purification de l’air est particulièrement importante pour les personnes souffrant de maladies ou de problèmes respiratoires tels que l’asthme ou les allergies. Nous vous conseillons donc d’ouvrir les fenêtres de votre logement pendant une dizaine de minutes le matin et le soir. L’amélioration de la qualité de l’air intérieur aura un effet direct sur les voies respiratoires et donc, sur la santé globale.

Le renouvellement de l’air dans votre logement passe aussi par la circulation d’un air sain des pièces principales (salon, chambre) vers les espaces humides (cuisine, salle de bains, toilettes), où le dispositif d’extraction facilite l’évacuation de l’humidité et des polluants. Un espace minimale de 1 cm entre le sol et le bas de la porte augmentera aussi la circulation de l’air frais pour une atmosphère plus saine.

Enfin, pensez à vous procurer un purificateur d’air pour neutraliser les particules et la poussière. Cet outil vous aidera à maintenir un air de qualité chez vous et de préserver votre santé et celle des occupants. La qualité de l’air respiré dans les environnements clos peut impacter votre santé. C’est pourquoi il est recommandé de disposer d’un outil de mesure dédié pour garder un œil sur le niveau de pollution intérieure en temps réel.

ARTICLES LIÉS