Quand revendre son bien immobilier ?

Dès qu’une propriété est achetée, il est essentiel de prendre en compte les possibilités de revente future. En effet, il est difficile de prévoir le temps qui s’écoulera probablement entre l’achat et la revente. C’est pourquoi il est important d’y réfléchir dès que possible. Pour avoir toutes les cartes en main, découvrez combien de temps après l’achat vous pouvez revendre votre propriété.

Délais de respect entre l’achat et la revente d’un bien

Lorsque vous envisagez d’acheter un bien immobilier, vous ne pouvez pas prédire avec certitude combien de temps vous comptez y rester. Différents types d’événements peuvent nous forcer à bouger, comme dans le cas d’un transfert professionnel ou lorsque la situation familiale évolue. Les problèmes de voisinage ou les affinités avec le voisinage ou l’environnement sont aussi la cause de nombreux départs. Toute décision d’achat est toutefois conditionnée par la durée d’occupation du logement prévu.

A lire aussi : Est-ce normal de payer 2 taxes d'habitation ?

Il n’y a pas de période légale minimale entre l’achat et la revente de l’immobilier. Le principal critère pour faire ses calculs reste la rentabilité de l’achat. L’achat d’un appartement ou d’une maison génère un certain nombre de coûts soi-disant incompressibles, tels que les honoraires de notaire ou d’agence. Ces coûts ne sont amortis qu’après un certain temps. C’est donc à vous d’estimer combien de temps il faut pour que la revente soit rentable financièrement pour vous.

Pour investir en toute sécurité, vous pouvez demander l’avis d’un agent immobilier indépendant dès le début de votre recherche sur la revente à long terme.

A découvrir également : Comment remplir la déclaration de la taxe d'habitation ?

Conseils pour une revente réussie de biens immobiliers

En général, il est entendu qu’il devient intéressant de revendre une propriété 6 ans après l’achat. Cette durée correspond la plupart du temps aux années nécessaires à l’amortissement des coûts d’achat. Il convient également de tenir compte des taxes appliquées sur la plus-value lors de la revente. À compter de la sixième année suivant l’achat, une déduction décroissante s’applique dans le événement de revente. Par conséquent, si vous revendez avant cette sixième année, vous serez imposé sur le montant du gain réalisé. L’imposition des plus-values immobilières consiste en un impôt sur le revenu (19 %) et des prélèvements sociaux (17,2 %).

Avant d’envisager la revente de votre maison principale ou secondaire, il est préférable de demander une estimation immobilière. Une fois le prix estimé de votre propriété, vous pouvez évaluer avec plus de précision le coût d’une éventuelle revente et de la sarentabilité.

ARTICLES LIÉS